Texte: Siméon Calame / Photos: Olivier Maire (Keystone)

Swiss Wine

Du jour au lendemain. «Un véritable coup de foudre!» s’exclame Marie-Thérèse Chappaz lorsqu’on évoque ses débuts en biodynamie. Connue et reconnue pour son recours à cette méthode de vinification, la vigneronne de Fully n’a pas toujours travaillé de cette manière... C’est en 1988 qu’elle a vinifié son premier millésime dans le vignoble familial. Mais c’est en 1997, lors d’une visite chez un spécialiste de la biodynamie en France, qu’elle décide, du jour au lendemain, de se lancer à son tour. «La philosophie qu’il y a derrière me touche beaucoup, affirme-t-elle. Et, pour l’anecdote, puisque je ne voulais évidemment plus qu’aucun hélicoptère ne passe près de mes vignes pour répandre des pesticides, j’ai proposé à mes voisins de faire ce travail moi-même, à la main, afin de limiter les dérives de l’hélicoptère!» En 2003, le domaine entier est certifié en biodynamie.

 

Magie des coteaux... Aujourd’hui, le domaine de Marie-Thérèse Chappaz, à Fully, a bien grandi, passant de 1,5 hectare à 13. «Petit à petit, j’ai eu la possibilité d’acquérir des parcelles familiales, explique-t-elle. Presque la moitié sont dans des lieux inaccessibles en voiture: ce sont des endroits difficiles, mais magiques!» D’ailleurs, l’équipe s’aide de chevaux pour les travaux du sol. Et cela dans 80% du domaine! La multiplicité de cépages est un élément essentiel pour l’artisane du vin qu’est Marie-Thérèse Chappaz: «Les Valaisans adorent essayer plein de choses un peu folles, et j’en suis l’exemple parfait. Entre les différents terroirs, les styles de culture ou encore les manières de vinifier, les possibilités sont phénoménales!»

 

Des vignes centenaires. Ces possibilités, l’«icône du vin suisse» (ainsi nommée en 2015 par le GaultMillau et SwissWine) les exploite à merveille, notamment grâce à des techniques adaptées. «Pour constituer le Grain Cinq (assemblage de blanc), nous vendangeons les cinq cépages le même jour et les vinifions ensemble, explique-t-elle. Il en résulte une meilleure expression du terroir, plus complexe.» Juste à côté, le classique fendant aux touches de fleurs blanches bénéficie d’une certaine pétillance idéale pour un simple apéritif. Riche et plus opulent, l’Ermitage, un vin blanc issu de vignes centenaires, est un coup de cœur de la Valaisanne, qui conclut dans un sourire: «Ces quelques exemples suffisent à montrer que le vin exprime énormément de sentiments différents. Et quand il est porté par un superbe terroir, ce n’est plus une simple boisson, c’est tout autre chose...»

 

En cave:

Blanc: fendant La Liaudisaz, fendant Coteaux de Plamont, fendant de Plamont en barriques, petite arvine Grain Arvine, Grain Ermitage Président Troillet, Grain Cinq (assemblage d’ermitage, de païen, de petite arvine, de pinot blanc et de sylvaner), Assemblage Blanc sec Muscat et Sylvaner.

Rouge: gamay, humagne rouge, pinot noir Les Dahrres, pinot noir Chamoson, pinot noir Les Esserts, pinot noir Charrat, pinot noir Champ Dury, Grain Syrah, dôle La Liaudisaz (assemblage de gamay et de pinot noir), Petit Nature (assemblage de gamaret, de gamay et de pinot noir), Grain Nature Champ Dury (assemblage de gamay et de pinot noir), La Petite Grange (assemblage de cabernet franc, de diolinoir, de gallota, de gamaret, de gamay et de pinot noir), Grain Noir La Liaudisaz (assemblage de cabernet franc, de cabernet sauvignon et de merlot).

 

Coup de cœur: «La petite arvine vinifiée en foudre. J’arrive peu à peu à ce que je souhaite pour ce vin, c’est donc très réjouissant!»

 

Accord mets-vin: un poulet aux épices avec un Grain Noble, «vraiment succulent!»

 

Trois chefs GaultMillau qui proposent des vins de Marie-Thérèse Chappaz: Franck Giovannini au Restaurant de l’Hôtel de Ville à Crissier (19/20), Franck Reynaud à L’Ours de l’Hostellerie du Pas de l’Ours à Crans-Montana (18/20) et Franck Pelux à La Table du Lausanne Palace à Lausanne (16/20).