Café de la place à Plan-les-Ouates
Restaurant

Café de la Place

Route de Saint-Julien 143
1228 Plan-les-Ouates
Vincenzo De Rosa
Jour(s) de fermeture samedi, dimanche
Prix: M 46.–/145.–D 46.–/145.–
Services: Terrasse/Jardin
Téléphone: +41 22 794 96 98

On est sur la place du village, à côté de la mairie et de l’administration communale: on est à la Place et on est déjà ailleurs… Une façade ocre qu’on repère de loin, comme une promesse d’exotisme, une balise sur la route des vacances, une échappée vers l’ailleurs…

Le décor? Plutôt sobre, avec des accrochages temporaires d’artistes du cru, mais le meilleur est évidemment sur la terrasse, côté placette et joueurs de boules, quand la météo y met du sien.

Vincenzo De Rosa est visiblement un chef heureux, inspiré, à en juger par ses créations colorées, malicieuses, intenses, pleines d’émotions et d’allant. La tendance est au locavorisme et au minimalisme? Pas de ça chez lui. La maison a beau être labellisée Ambassadeur du terroir genevois (et sa carte des vins en est digne!), l’inspiration est ici nomade, chatoyante, délurée, voire baroque…

Par exemple? Un frappé de petits pois frais au lait d’amandes, rafraîchissant comme une vichyssoise, inspiré et dépaysant comme une balade en forêt, quelques pois entiers croquants pour donner la réplique aux notes d’amande et d’agrumes, le feuillage parfumé des mêmes légumineuses avec, au centre, deux «Gamberi Rosa»: crustacés impeccables, transparence et fermeté, rose vif pour le contraste de couleurs… Heureux foisonnement de saveurs et de fraîcheur végétale évoquant une toile abstraite.

Même inspiration métissée pour ces ravioles de homard du Maine, sauté de légumes au basilic et curry rouge thaïlandais, mêlant la légèreté de l’espuma, le croustillant de quelques cacahuètes et le rouge vif d’une carapace. On aime aussi les goujonnettes de sole pour leur côté déconcertant et luxuriant. Loin de l’énoncé classique, on déniche ici des tronçons dodus d’asperges vertes et blanches, de petites girolles, des éclats de ratte et des pousses de shiso, quelques émulsions colorées, le tout contrastant avec la chair pâle et délicate de la sole. Un pur délice aussi que cette canette aux kumquats confits. Cuisson rosée du filet, peau laquée et croustillante: le duo classique canard-agrumes est revisité avec le petit côté insolent et frais du kumquat, rhabillé avec des asperges en trois façons, poêlées, en espuma et en tempura.

Les desserts sont au diapason de ce qui précède, tel ce bien nommé moelleux pure origine, escorté de fraises marinées au merlot et de la fraîcheur d’une crème glacée After Eight.

Et les vins? La Place joue son rôle d’ambassadeur du terroir genevois avec de très beaux flacons des meilleurs domaines, qu’un sommelier avisé vous proposera volontiers de tester au verre, hors carte.