Texte: Urs Heller Photos: HO

Cacahuètes au Long Bar. Depuis février 2017, le fameux Raffles de Singapour a subi une cure de jouvence de fond en comble. Seul le fameux Long Bar est resté ouvert durant les travaux: c’est là que le célèbre cocktail Singapore Sling a été créé par Njang Tong Boon, le barman de l’époque, en 1913. Et c’est là qu’il continue à être servi jour et nuit. La recette intégrant gin, bénédictine, Cointreau, cherry brandy et ananas n’a pas changé. Pour l’anecdote, le Raffles a beau être un emblème du grand luxe, au bar, les clients peuvent manger autant de cacahuètes qu'ils le souhaitent et jeter, sans que cela n’étonne personne, les gousses au sol! C’est, paraît-il, aussi au Long Bar qu’aurait été abattu le dernier lion sauvage de l’île, en 1902. Mais, on s’en doute, l’authenticité de cette légende-là n’est pas tout à fait attestée.

Pas de chambres, des suites. Chic oblige, derrière la façade immaculée de la belle bâtisse coloniale, il n’y a pas de chambres. Non, ici, il n’y a que des suites, plus ou moins vastes. C’est Alexandra Champalimaud, grande dame de l'architecture d'intérieur, qui a mené à bien les années de chantier. Et Christian Westbeld, directeur général, liste volontiers les particularités de son mythique hôtel: «L'architecture, le patrimoine culturel, le service légendaire.» Ce dernier est assuré 24 heures sur 24 et les célèbres butlers de la maison ne font pas mentir leur réputation.

Pic

Une cheffe culte dans un hôtel mythique: Anne-Sophie Pic ouvre un restaurant au Raffles de Singapour.

Gatin

L’ambassadeur de Mme Pic au Raffles s’appelle Kevin Gatin, qui œuvrait précédemment au Beau-Rivage Palace, à Lausanne.

Ducasse, Pic et Leung. Singapour est une destination gastronomique. C'est pourquoi le Raffles a affiné son offre culinaire. Alain Ducasse y ouvre l’une de ses nombreuses succursales. Jereme Leung y propose une cuisine chinoise revisitée. Et Anne-Sophie Pic est à la tête du troisième restaurant signature de la maison. Comme Mme Pic demeure basée à Valences, à Singapour, c’est Kevin Gatin qui veille à la qualité des prestations. Ce jeune chef n’est pas inconnu des gourmets helvétiques, puisqu’il a dirigé avec brio le restaurant Anne-Sophie Pic au Beau-Rivage Palace, à Lausanne (18 points). Pour mémoire, le Raffles a été construit en 1887 par le fondateur de Singapour, Sir Thomas Stamford Raffles, et appartient maintenant à Katara Hospitality, également propriétaire en Suisse du Bürgenstock Resort et du Royal-Savoy à Lausanne.

 

>> www.raffles.com