Bonne idée! Il fallait y penser: revisiter la fameuse raclette aux pommes de terre. Eh bien c’est chose faite, grâce à la petite boîte d’Adrien Meyer et sa bande, Pataprod. Partie d’un pari nocturne entre copains, la Pataclette, dont le nom est une marque déposée, avait déjà charmé organisateurs et badauds lors de la Fête des vignerons, à Vevey. Elle est désormais une ambassadrice sympathique et conviviale de l’art de vivre 100% suisse.

Shot de fromage. Le concept est aussi simple que délicieux. C’est une raclette modernisée en format finger food: des demi-pommes de terre évidées et remplies de fromage suisse AOP. Celles-ci sont ensuite vendues par six, congelées en réglettes. Après le retrait du couvercle, quinze minutes au four, dans l’écrin d’origine, suffisent pour savourer ce petit plaisir fondant. La Pataclette se décline au Vacherin fribourgeois AOP, au Gruyère AOP ou au Vacherin Mont d’Or AOP. Côté patates, sur les 1700 références existantes, six ont été choisies, pour respecter le calibrage du produit. Elles sont achetées chez 38 agriculteurs différents.

PATACLETTE-RACLETTE-GAULTMILLAU-CHANNEL

Quinze minutes au four dans son emballage d’origine suffisent pour déguster la Pataclette.

Où la trouver? On la découvre en mode street food au food truck Pataclette du marché de Lutry tous les samedis. Elle se vend en ligne, dans des épiceries de montagne ou encore dans les rayons surgelés de certains supermarchés. Enfin, on peut la recevoir chez soi en box qui comprend un assortiment de 12 barquettes de Pataclette pour une (ou deux ?) fromage-party tip-top!