«Je veux aller au bout de mes rêves!» Franc et direct, Clément Bourgeois assume pleinement son choix: quitter La Teinturerie à Delémont, où il totalisait 15 points, pour reprendre un petit café villageois: le restaurant du Soleil, à Châtillon. Un sacré chambardement pour celui qui a fait ses armes chez Georges Wenger (18/20) au Noirmont et évoluait seul en cuisine à La Teinturerie depuis une année et demie. «A Châtillon, nous sommes trois derrière les fourneaux et trois en salle, ça donne tellement plus de possibilités!» s’exclame-t-il. 

 

Enchaînement de bonnes choses. Après quelques semaines de lancement, le pari semble réussi. D’abord, la salle: sobrement décorée de tableaux de campagne. Puis, le nom du menu du soir en cinq plats, «Laisse-toi faire», invite à la détente d’une subtile manière. Ensuite, les mises en bouche, notamment ce délicieux croustillant de brochet presque friable et ce cromesquis de canard confit. Enfin, le service est attentionné et bienveillant.

Après ses 15 points à La Teinturerie à Delémont, Clément Bourgeois part à Châtillon.

Sobre, la salle du restaurant du Soleil, à Châtillon, appelle à la gourmandise.

Tout en contrastes! S’il fallait trouver un mot pour résumer la cuisine de Clément Bourgeois, ce pourrait être «contraste». Contrastes de températures d’abord, avec ces foies gras, poêlé et poché, et leurs accompagnements servis froids: respectivement de la fraîche betterave au soja et une gelée au miso, très réussie. Contrastes de textures ensuite, avec le plat de sardine: proposée en deux façons, en chips puis confite, accompagnée d’une volatile écume de moules et de moelleux dés de chorizo. On imagine volontiers ce plat en tapas au bord de la mer! Contrastes de styles enfin, en arrivant sur un plat «de terre»: une éblouissante canette et son superbe jus Périgueux. Le salsifis, rôti et en purée, se pare de truffe râpée finement et est escorté de macaronis truffés et vraiment gourmands. On en prendrait un deuxième!

Après ses 15 points à La Teinturerie à Delémont, Clément Bourgeois part à Châtillon.

Trois des quatre amuses-bouches, dont ce sublimissime croustillant de brochet à droite.

Après ses 15 points à La Teinturerie à Delémont, Clément Bourgeois part à Châtillon.

Le duo de foie gras: poché au miso (devant) et poêlé aux betteraves (derrière). Sublime!

Après ses 15 points à La Teinturerie à Delémont, Clément Bourgeois part à Châtillon.

Le dessert, avec sa fameuse glace au vin chaud: un contraste presque psychologique.

Pour terminer, le dessert étonne. On découvre un soufflé au chocolat aérien,  malheureusement peu poussé en chocolat, mais dont la découpe en salle est appréciée. Servie à ses côtés, une atypique quenelle de glace au vin chaud est déposée sur un crumble à la cannelle. En tout cas, Clément Bourgeois sait où il va et ne cache pas son jeu: «Je vise plus haut qu’auparavant!» Il ne reste plus qu’à confirmer sur le long terme.

 

_

Le Soleil

Rue Principale 9

2843 Châtillon

032 422 44 77

Site internet

Sur Google Maps

 

Horaires:

Lundi - mardi: fermé

Mercredi - vendredi: 10h - 15h et 17h - 23h

Samedi: 10h - 23h

Dimanche: 10h - 17h