Photos: Marco Lopez

Crisci, Rochat, de Courten. Jusqu’ici, à Aubonne, il n’y avait de suédois qu’IKEA. Depuis quelques jours, on découvre le Njoerden, restaurant nordique niché au cœur du village. De nordique, il a surtout le nom. Et le chef, Philippe Deslarzes, Suédois d’origine, mais quia notamment fait ses armes en Suisse (à Crissier (19/20), chez Carlo Crisci (18/20) et chez Didier De Courten (19/20)) avant de se lancer. «Au début, nous voulions monter un concept de restauration itinérante, explique-t-il. Au final, mes deux associés et moi avons changé d’idée pour nous lancer dans un restaurant fixe «pour toujours». En tous cas on l’espère!»

 

Joli jardin et mur bleu mer du Nord. Officiellement ouvert depuis trois jours, le concept paraît encore un peu rigide. La mignonne et verdoyante terrasse est réservée aux clients de la partie «café» (courte carte très tentante). Pour goûter aux propositions plus ambitieuses du côté «restaurant», il faut s’attabler dans un intérieur aux lignes épurées et modernes et aux tables de bois brut. Là, on découvre que les trois menus dits gastronomiques ne sont servis que le soir. Reste le menu du jour ou le très joli business lunch. Une crème prise à la reine des prés et caviar de Sibérie ouvre les feux, suivie d’un gravelax de truite fondante et sa crème au curcuma. Le tout est accompagné d’un chasselas biodynamique du domaine Blaise Duboux à Epesses, et servi dans une magnifique vaisselle, unique même, puisque dessinée par... le chef lui-même!

Crème prise caviar Njoerden Aubonne

Crème prise au caviar de Sibérie.

Desserts fous! On poursuit avec un efficace pavé de cabillaud rôti, entouré d’une ribambelle de rigolotes carottes en tourbillon, de billes de pomme de terre et d’une sauce safranée peu poussée en saveur. La «patte nordique», dans tout ça? «Pour créer mes plats, je mise plus sur des associations de saveurs qui me rappellent mon enfance suédoise, ou des techniques typiques de là-bas, comme la fumaison ou la marinade au sel. En prônant toujours des ingrédients locaux voire du jardin», explique le chef, aimable et attentionné. On termine en beauté avec un pré-dessert sublime, mêlant crème au chocolat blanc, liqueur de sureau et granité de sureau. Le dessert, lui, s’avance graphique et remarquable: biscuit croquant, crème glacée au lait caillé, rhubarbe pochée au top et lamelles de rhubarbe déshydratées. Une fin de repas prometteuse pour ce tout nouveau Njoerden!

 

_

Njoerden

Place du Marché 15

1170 Aubonne

Site internet

Sur Google Maps

Njoerden Aubonne

Un des plats du menu gastronomique...