Changement de décor. On se souvient du restaurant blanc et marin du Château d’Ouchy. Un peu démodé. C’est pourquoi tout vient de changer dans ce château de conte de fées qui appartient au groupe Sandoz (Beau-Rivage, Lausanne Palace, Angleterre & Résidence). Il rouvre ces jours, métamorphosé en grill new-yorkais. Boiseries et sièges en cuir, spectaculaire gril ouvert entouré d’un grand bar, véranda cosy ouverte sur le paysage lacustre. Sans oublier l’élégant espace d’accueil avec toiles contemporaines et feu de cheminée. Côté déco, c’est une réussite.

Château d'Ouchy

Le restaurant 57° Grill dispose d'une cuisine ouverte où l'on peut y manger.

Et la carte? Là aussi, tout a changé. Le 57° – c’est le nom du restaurant – se profile surtout en grill à l’anglo-saxonne: pourquoi 57°? Parce que c’est la température à cœur idéale d’une viande grillée. Et des pièces de viande, le chef, Sébastien Rauch, et sa brigade en voient passer de somptueuses. Bœuf irlandais de Hereford, des alpages suisses ou du Salève, poulets de la Gruyère et coquelets, agneau de lait bio du Valais sont à l’affiche. En cuissons idéales, évidemment. Et accompagnés d’un choix de sauces maison.

Château d'Ouchy

La salle du restaurant complètement rénovée.

Viandes, poissons et plats végétariens. Il y a bien entendu quelques plats véganes et végétariens, c’est dans l’air du temps. Mais aux viandes s’ajoutent aussi des poissons et crustacés. Ainsi les incontournables filets de perche certifiés du lac Léman (livrés par le pêcheur d’Ouchy Serge Guidoux) et l’obligatoire homard du Maine au beurre à l’ail. Les desserts sont hyper-gourmands (tarte aux pommes fondante, paris-brest d’anthologie) et si plusieurs convives prennent le même, surprise: c’est une tarte entière qui arrive à table, à partager.

 

A partager. D’ailleurs, une majorité de plats sont ici à partager: les poulets pour deux ou trois convives, le T-bone Angus suisse (1 kilo!) et même les entrées, comme ces exquises petites sardines à l’huile. Pour faire passer l’addition, lourde, ou même très lourde (entrées de 16 francs le bouillon de volaille à 30 francs le tartare de veau; plats de 38 francs pour le burger à 68 francs), un excellent cookie aux noix de pécan caramélisées vient clore le repas. Service d’une immense gentillesse.

 

_

 

57°

Château d’Ouchy

Place du Port 2

1006 Lausanne

021 331 32 32

www.chateaudouchy.ch