Prêt, partez, mangez! Ouvert depuis 10 ans à Genève, Katrépices a commencé par être un lieu dédié aux cours de cuisine (en français, anglais et espagnol!) et à la vente de produits, avec un coin épicerie. Au fil des ans, l’offre s’est agrandie pour faire émerger un beau restaurant, un bar à vins, mais aussi donner naissance à des brunchs tous les dimanches. Chaque mois, ces derniers sont préparés sur le thème d’un film: place à de la cuisine mexicaine pour le mois de février - avec «Como agua para chocolate» - puis grecque en mars - avec «Persepolis».

gm katrepices tapas

Assortiment de tapas servi sur une lamelle de tonneau.

Katrépices et plus si affinités. La carte, qui change toutes les deux semaines, propose des plats de terroir avec des touches exotiques. Depuis 2018, c’est Simon Noferi, un jeune chef, qui est aux fourneaux. Quant aux deux gérants, Joffrey Vuillermet et Arnaud Sablayrolles, ils accueillent leur clientèle avec leurs charmants accents, l’un du Jura suisse et l’autre du sud de la France.

gm katrepices salle tonneau lampes

Une partie du restaurant, décorée avec des parties de tonneaux.

gm katrepices

Décoration très boisée au Katrépices.

Déclinaisons de saveurs. L’assiette découverte de tapas est une très bonne mise en bouche. De par sa diversité, mais aussi pour le plaisir des yeux. C’est sur une longue lamelle de tonneau que sont présentés les tapas. Puis, en entrée, le porc est cuit à basse température et laqué d’une sauce miso-saké-mirin-yuzu, avant d’être enfourné. Pour lui tenir compagnie, une simple betterave au gros sel. Puis on passe au velouté de foie gras au porto, à la milanaise de veau croustillante avec perles de légumes au gingembre, aux sucettes de Saint-Jacques et au chocolat fondant fourré à la mûre. On finit en toute beauté avec un soufflé au citron jonché de fraises et d’un coulis passion.

gm katrepices porc

Porc laqué à la sauce miso-saké-murin-yuzu.

gm katrepices champignons

Fricassée de champignons des bois, émulsion de vieux Parmigiano Reggiano à la truffe. Crédit photo: Katrépices

Nom de mille tonneaux! «Le tonneau est toujours un emblème de folie, soit qu’on l’enfourche comme Bacchus, soit qu’on l’habite comme Diogène» (Paul Masson dans les Pensées d’un Yoghi): voilà qui tombe à pic. Au Katrépices, on glorifie Bacchus avec la belle carte de vins et les cours d’œnologie, et Diogène en utilisant chaque partie du tonneau pour la décoration, partie de bar, support de carte au mur ou encore assiettes à tapas!

gm katrepices souffle citron

Soufflé au citron, jonché de fraises et d'un coulis passion. Crédit photo: Katrépices.

Katrépices
Place de la Synagogue 1
1204 Genève
+4122 311 44 11
www.katrepices.com
Sur Google Maps