Photos: François Busson (titre), Pierre Crepaud et Delphine Gillioz

Duo fusionnel... «Pierre a 1000 idées à la minute! Je dois les canaliser, car beaucoup sont folles... Ensuite, on s’y met les deux et on concrétise ces projets!» Delphine Gillioz en rigole et Pierre Crepaud admet, sourire en coin. Une belle complicité lie ces deux amateurs de montagne, qui étaient «faits pour se rencontrer». C’est au printemps 2020 que les choses ont radicalement changé pour le couple, lorsque le «Green Chef» (ainsi surnommé pour son amour de la nature et sa légendaire veste verte) quitte le MontBlanc (17/20), le restaurant de l’hôtel LeCrans Hôtel & Spa, à Crans-Montana. «Après onze ans là-haut, je voulais me lancer dans autre chose, me tourner plus vers la nature, explique Pierre Crepaud. Le covid a fini de me décider et je suis parti avec quelques idées en tête...»

 

A l’envers! Les deux aventuriers (ils aiment passer leurs congés à gravir les montagnes et à explorer les glaciers) ont ainsi pu se focaliser sur leur «Alpinist Collection», lancée quelques mois plus tôt. Dans ce projet, chacun a son rôle: Pierre cuisine, Delphine embellit. Ainsi, les terrines, confits d’oignons ou caramels à tartiner sont accompagnés de petits mots sympas et gracieusement décorés. Fort de cette collection gourmande, le couple a décidé de passer à la vitesse supérieure: «En début d'année, nous avons lancé notre concept de chef à domicile, explique Pierre Crepaud. Depuis, nous proposons des expériences complètes, riches en partage et en gourmandise.» Delphine ajoute: «On aime bien «pimper» un peu ces repas, notamment en bandant les yeux des clients, ce qui est très apprécié! On réfléchit aussi à proposer un repas à l’envers, du dessert à l’entrée...»

Pierre Crepaud

Une table joliment dressée, dans l'ambiance nature de Pierre...

Pierre Crepaud Delphine Gillioz

... et de Delphine, qui soigne les détails!

Projet printanier. Et ce n’est (toujours) pas tout! Dès le retour des beaux jours, ils s’occupent du Mayen 1842, un mignon chalet en pleine nature tout proche de Nendaz, disponible pour deux à six personnes avec différentes options culinaires... Sur les hauteurs de Saillon, la nouvelle Guérite 1814 fera son entrée en jeu dès le weekend de Pâques si tout va bien. Propriété du vigneron Nicolas Cheseaux, de la cave Corbassière, à Saillon, cette guérite surplombant la vallée du Rhône permettra de laisser s’attabler une bonne quinzaine de convives autour de quelques tables. «Ce que l’on souhaite, c’est être au plus près du terroir, en proposant un menu unique changeant au fil des saisons, précise le «Green Chef». Les menus gastronomiques que nous proposerons seront pensés avec les vins de Nicolas, évidemment.»

 

>> www.thealpinistcollection.com