Bio Bourgeon. Il a remporté une médaille d’or avec son chocolat à la raisinée. Mais son passion-framboise-beurre salé, ou son ananas-citron vert-romarin en mériteraient une eux-aussi. Equilibrés, savoureux, jamais trop sucrés, ses bonbons chocolatés en dômes irisés sont de vraies perles de gourmandises. Lui, c’est Michaël Randin, jeune chocolatier établi à Montcherand. Il n’a pas de magasin, mais il en livre plein dans le canton. La particularité de ses créations? Elles sont en majorité certifiées Bio Bourgeon: un label très contraignant, impliquant l’utilisation de matière premières bio, bien entendu, mais qui s’étend sur toute la chaîne de production, jusqu’aux emballages.

Michael Randin

Michaël Randin n’a pas peur de se singulariser avec des spécialités insolites.

Michael Randin

Aux parfums inattendus et gourmands des pralines, répondent des coloris séducteurs.

Original. S’il n’a pas peur de se singulariser en proposant des chocolats aux arômes novateurs et aux recettes pointues, Michaël Randin n’hésite pas non plus à proposer des pièces inattendues: le lièvre et la tortue, une tasse, une bouteille de bière noire... Bref, on sort clairement des sentiers battus. «Pour Pâques, en plus des oeufs, je voulais aussi créer une pièce inédite» explique l’enthousiaste artisan, «Comme je suis récemment devenu papa pour la deuxième fois, j’ai décidé d’en créer une sur ce thème». En ballade à Berne, il a trouvé de jolies statuettes en bois représentant l’une une femme enceinte, l’autre une mère et son bébé: le modèle était trouvé. Reste à savoir qui osera couper la tête de la maman ou du bébé pour la manger... Mais quand on aime le chocolat, on hésite pas!

Michael Randin

Un chocolat avec le café? Oui, mais une tasse en chocolat!

Devenu papa pour la deuxième fois, Michaël Randin a créé des maternités chocolatées.