Photos: Jérémie Cordier

Nouveau chef, nouvelles attentes. Nous vous l’annoncions en primeur en avril: Jérémie Cordier, ancien de Stéphane Décotterd au Pont de Brent (18/20) et de Georges Blanc (17,5/20), a repris les cuisines du Castel de Bois-Genoud, sur les hauteurs de Crissier. Après quelques semaines de rodage et de météo capricieuse, le restaurant au décor de rêve a ouvert ses portes début juin. Au cœur d’une clairière surplombant le Léman, la maison de maître a été un peu réaménagée pour l’occasion. Malgré un service un peu hésitant, le repas est une vraie belle découverte. Pour débuter, le délicat amuse-bouche unit mousse au lard, purée de patate douce et un œuf cuit par le froid. «La technique paraît compliquée, mais pas du tout!» rigole le chef. Le résultat s’avère original et succulent.

 

Sublimes dressages. Jusqu’à ce printemps, Jérémie tenait un service traiteur reconnaissable entre mille, notamment grâce des plats en «boxs» à l’esthétique poussée. Eh bien sur assiette, c’est toujours aussi beau! En plus d’être remarquable en saveurs, la tarte fine au poisson de Morat et courgette marinées est un petit tableau, souligné par l’élégance du feuilletage. L’entrée à la betterave confite, cerises, ail noir et gingembre est tout en texture, mais la cerise ne s’y retrouve malheureusement que trop peu. En attendant le plat principal, feuilleter le menu permet d’en savoir un peu plus sur le lieu, historiquement rattaché à l’Ecole Steiner et voisin d’ une ferme dont proviennent la majorité des fruits et légumes cuisinés. Par exemple ce fenouil en différentes textures qui accompagne un pavé de cabillaud à la poudre de viande séchée et combawa. Une découverte!

 

Fraîcheur estivale. Pour suivre, le suprême de poulet «pattes noires» de la Gruyère est un peu sec. Sans cela, l’assiette aurait été un succès, tant la crème de maïs est savoureuse et les poireaux grillés parfaitement exécutés. Après avoir terminé le dernier morceau du succulent pain, le dessert arrive, encore une fois très agréable à regarder. Les abricots (peu) pochés à la lavande sont accompagnés d’un financier à la pistache, dense mais bien dosé. Ah, mais pourquoi n’y a-t-il pas plus de cette délicate crème au miel? On notera au passage la jolie carte des vins, peut-être un peu chère mais qui présente de bons crus très divers.

 

_

Le Castel de Bois-Genoud

Route de Bois-Genoud 36

1023 Crissier

021 648 07 07

Site internet

Sur Google Maps

 

Horaires:

Mardi - samedi: 8h - minuit

Dimanche - lundi: 8h - 18h