Innenansicht vom Hotel Le Richemond, Restaurant Le Jardin in Genf - GaultMillau
Restaurant

Hôtel Le Richemond

Restaurant Le Jardin,
Rue Adhémar-Fabri 8-10
1201 Genève
Philippe Bourrel
Jour(s) de fermeture samedi mid, dimanche (du 1er juin au 30 septembre ouvert tous les jours)
Prix: M 29.–/49.–D 60.–/130.–
Services: Terrasse/Jardin, Parking, Accessible aux fauteuils roulants
Téléphone: +41 22 715 70 01

Alcôves intimistes et photos en noir et blanc des producteurs qui fournissent le chef, Le Jardin mise sur le confort et la transparence. Le bien-être est ici servi par une brigade de salle d’une grande attention et d’une parfaite prévenance. Il l’est moins à cause d’une musique d’ambiance totalement insipide. L’ouverture, elle, est assurée par les fenêtres donnant sur le jardin de Brunswick et ses arbres centenaires. Par la cuisine du talentueux Philippe Bourrel, aussi, qui valorise ses fournisseurs et leurs produits. Un peu appuyé, l’arôme de truffe qui parfume une mousse de pomme de terre au délicieux jus de viande domine l’amuse-bouche. Il commence un menu sur le thème de la truffe qui va se développer crescendo jusqu’au dessert.

D’abord, le ceviche de dorade arrive paré d’une capucine pour la couleur et d’une vinaigrette exquise pour le tonus. Cette fois encore, la truffe (de Lorraine) domine un plat pourtant plein de délicatesse. Puis on monte encore d’un cran avec le saint-pierre, parfait, auquel la sauce à la truffe tout en harmonie ajoute de fines notes aigres-douces, faisant le lien avec des endives divines et une purée d’anthologie. Un vrai plat signature. Mais l’ascension se poursuit avec une volaille de proximité, du Nant d’Avril pour être précis, d’une absolue tendreté et d’une merveilleuse délicatesse de saveurs. La truffe noire rehausse cet apprêt brillant, d’un remarquable raffinement. Après les talents du cuisinier, on découvre ceux du pâtissier, Sébastien Quazzola: son association truffe-poire-mascarpone est une merveille et son citron Meyer idéalement reconstitué pour l’œil tient du tour de magie. Il décline des notes gourmandes de citron, de caramel et de noisettes en une absolue délectation.

Mais qui est donc ce talentueux pâtissier trentenaire? Fils et petit-fils de restaurateurs, il a commencé son apprentissage à 13 ans, avant de travailler au Chabichou, à Courchevel, puis à l’excellente Confiserie de la Fontaine, à Coppet. Depuis 2014, il excelle au Richemond. Il est notre «Pâtissier de l’année» 2019!