Night Fall. C’est le restaurant éphémère qui a éclos dans le cadre d’ArtGenève, dès le 30 janvier. Mis en place par le Café des Bains sous l’impulsion de Thomas Hug, instigateur du salon d’art moderne, ce concept paraît vraiment prometteur: une scénographie onirique orchestrée par l’artiste Philippe Cramer nous amènera dans un univers moderne et design, entre rêveries et cauchemars, à grand renfort d’œuvres prêtées par des galeries romandes. On y entre par une porte dérobée pour découvrir, dans une pénombre contrôlée, l'espace fermé qui sépare le Café des Bains de la galerie du même nom. Sur fond de musique entraînante, on admire les grandes œuvres d’artistes suisses contemporains.

NIGHT-FALL-CAFE-DES-BAINS-GENEVE-POP-UP-RESTAURANT-BAR

La scénographie de Philippe Cramer pour le Café des Bains.

Mise en scène. Ici, Philippe Cramer nous transporte dans son univers: lampes d’inspiration tribale et anthropomorphiques, figures fantomatiques, lumineuses, captivantes et naïves, qui éclairent les murs bruts de leurs lumières changeantes. Impossible de ne pas se laisser captiver aussi par l’immense mur doré du fond de la salle sur lequel se reflètent un scintillement agréable comme un «bruissement lumineux». Idéal après les vernissages, entre amis ou en couple. So arty!

NIGHT-FALL-CAFE-DES-BAINS-GENEVE-POP-UP-RESTAURANT-BAR

Les sushis de betterave servis sur une création de l’artiste bernois Laurin Schaub.

 

NIGHT-FALL-CAFE-DES-BAINS-RESTAURANT-POP-UP

Les jolies tables du Night Fall by Café des Bains.

Et qu’est-ce qu’on mange? Des cocktails à déguster au bar, un menu unique à 69 francs (entrée, plat, dessert) pensé de concert par Rico Alexandre, chef du Café des Bains, et Thomas Hug, soucieux de proposer ici une gastronomie accessible et jalonnée de surprises. Sushis de betterave et ceviche de langoustine à la menthe sont délicatement dressés sur une création de Laurin Schaub. Malgré une présentation flatteuse, l’endive braisée paraît un peu terne comme accompagnement du médaillon de veau. Et avec les gambas sauvages au piment d’Espelette, l’original accompagnement de radis noir et poire semble un poil trop cuit. Pour poursuivre, la généreuse assiette de fromages et le soufflé d’avocat au chocolat et ses noisettes torréfiées sont, quant à eux, très cools. Oui, l’expérience vaut le détour. Un véritable vent de fraîcheur sur la scène culinaire genevoise, une brillante idée... Dommage que tout ça soit éphémère!

_

Night Fall by Café des Bains

Rue des Bains 26

1205 Genève

Sur Google Map

night-fall-by-cafe-des-bains-pop-up-bar-restaurant

 

Jusqu’au 2 février dès 18 h

Réservation 079 126 41 28 ou nf@cafedesbains.com